A chaque problème, l’expertise d’ASSISTANCE PV apporte une solution :

Exemples  :

Véhicule mal enregistré et pv majoré : Marie est infirmière, elle a commis un excès de vitesse, et a payé son amende à 45 €. Elle ignorait que son véhicule, acheté il y a  quatre ans chez un concessionnaire qui a coché la case « professionnel » lors du montage du dossier de crédit, était désormais dans la catégorie des véhicules de société. 45 jours après, elle a reçu une amende à 450 €, qui peu à peu, est montée jusqu’à 1875 €. Aujourd’hui, elle doit étaler son paiement selon un échéancier négocié avec la trésorerie amendes…

PV contesté par salarié : Robert dispose d’un parc auto de 9 véhicules, qu’il met à disposition de ses salariés pour réaliser les chantiers de la société. En juin dernier, l’un d’eux a quitté la région et a démissionné. Deux mois plus tard, Robert a eu la surprise de recevoir 1200 € d’ordonnances pénales pour trois amendes contestées par le salarié disparu… En discutant avec l’officier du ministère public de son département, Robert a découvert que, ,mal organisé, il n’avait mis en place aucun outil permettant de prouver que son salarié était bien au volant au moment des infractions…

FPS sur personne en situation de handicap : Laurent, personne en situation de handicap, s’est garé sur une place payante, et a écopé d’un FPS. Les documents reçus à son domicile sont complexes, et il lui est difficile de contester cette taxe devant la mairie qui l’a fait verbaliser. Pour y parvenir, il lui faudrait à la fois maitriser le vocabulaire spécifique de ces dossiers, mais en plus respecter la forme et les délais.

Site internet peu scrupuleux : Sabrina G, étudiante, est allée sur un site Internet qui lui promettait de régler tous ses problèmes de PV. Au final, elle a été condamnée à  400 € d’amende. C’est dommage, pour une amende qui coûtait 45 € au départ. C’était un point de moins pendant six mois, alors qu’elle en  avait douze.

Collectivité et non désignation de conducteurs : Edouard est maire d’une grosse commune de 45 000 habitants. Ses services savent gérer son agenda et les événements politiques locaux. Mais pour la flotte de véhicules de la commune, ça a été compliqué. Personne ne gérait vraiment les amendes avant la réforme de 2017. La ville s’est retrouvée à la tête d’une dette de 45 000 € de pénalités pour non désignation des conducteurs. La négociation avec les services de l’Etat a été compliquée car les dossiers étaient déjà passés à la trésorerie amendes du département.

Service de conciergerie pour entreprises : Mounir est  concierge pour des sociétés installées à La Défense. Ses clients sont débordés par les démarches administratives qu’ils n’ont pas le temps de suivre. Bien conseillés, il leur permet de mieux maitriser l’agenda des amendes qu’ils lui confient. Les délais sont impératifs, et c’est important de leur communiquer des explications claires et fiables. C’est rassurant pour tout le monde.

SARL et non désignation de conducteur : Depuis 2017, Vladislav,  gérant d’une SARL de couverture, est obligé de désigner ceux qui conduisent les voitures de sa société. Chaque fois qu’il reçoit un PV pour excès de vitesse ou feu rouge constaté par un flash, il doit assurer un suivi rigoureux de la procédure. Mais en 2018, sa secrétaire a posé un congé maternité, et l’intérimaire qui a repris le poste temporairement a mal maitrisé la méthode. Il a fait confiance et le regrette aujourd’hui. Résultat, il a reçu trois PV pour non désignation du conducteur, pour  un total de presque 6 000 €.

 

Vous vous retrouvez dans un de ces cas ?  Nous pouvons vous aider.

Pour plus d’informations prenez contact avec nous via le formulaire de contact.